Trailer ARTE Concert / droits expirés
Trailer ARTE Concert / droits expirés Trailer ARTE Concert / droits expirés Trailer ARTE Concert / droits expirés
Nuits de Fourvière

Vanessa Paradis "Love songs" - concert symphonique

Les 10 juin et 27 juillet 2014, Vanessa Paradis a proposé une création ambitieuse au festival Les Nuits de Fourvière : la reprise, de la première à la dernière chanson, du très beau Love Songs, accompagnée par l’orchestre du Conservatoire à rayonnement régional de Lyon. Un double album sorti au printemps 2013 dont près de la moitié des titres ont été écrits et composés par Benjamin Biolay, auteur des arrangements et de la réalisation.

Des paroles touchantes qui chuchotent l’amour, les divines idylles et leurs désillusions, des compositions à la fois fragiles et raffinées... : depuis près de vingt-cinq ans, le cocktail Paradis enchante, avec une gracile constance. Mais dans le fond mouvant de ses textes comme dans la forme changeante de ses arrangements, les vingt titres de cet opus ont propulsé la chanteuse dans une nouvelle dimension.  “Love song”, “Les espaces et les sentiments”, “Mi amor”, “La chanson des vieux cons”, pour n’en citer que quelques-uns, s’éclairent ici d’une brillance et d’une émotion exceptionnelles, portées par les cordes et les cuivres de l’orchestre, et par les musiciens de la tournée. Ce concert en état de grâce s’appuie aussi sur la tendre complicité de la chanteuse avec Benjamin Biolay, qui dirige ici l’orchestre du Conservatoire de Lyon – celui-là même où il fit jadis ses classes.

Ce concert est diffusé sur Arte le vendredi 14 avril 2017 à 23h55.

Avec :
  • Benjamin Biolay
  • Direction musicale : Thierry Seneau
  • Lumière : Dimitri Vassiliu
  • Orchestre : Orchestre du Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon
  • Réalisation : Benoit Toulemonde
Vidéos recommandées: 

Set list

L'Au-delà  / Love Song  / C'est quoi ? / Les Espaces et les Sentiments  / Prends garde à moi / Tu pars comme on revient  / The Dark It Comes / Rocking-Chair / Station Quatre-Septembre / Tu vois c'que j'vois