Trailer ARTE Concert

Trailer ARTE Concert

Mercredi 22 janvier à 00h00

Tindersticks en direct du Trianon

Après plus de 20 ans de carrière, Tindersticks évolue toujours dans un clair-obscur au charme suranné que l’atmosphère mélancolique et vénéneuse de son 9ème album ne viendra pas démentir. Entre folk spectral, orchestrations élégiaques et tentations d’aller vers une légèreté soul, le bateau a pourtant souvent tangué. Après Waiting For The Moon en 2003, le chanteur Stuart Staples – émigré en France, dans la Creuse - avait tenté l’aventure en mode solitaire. C’était pour mieux tout reconstruire et revenir aux affaires collectives en 2008, avec le remarquable The Hungry Saw qui inaugurait une sorte de deuxième jeunesse pour le groupe.

Entre temps, les Anglais s’étaient aussi fait l’auteur des bandes originales des films de Claire Denis (de Nénette & Boni à White Material), récemment rééditée en coffret, avant qu’une belle alliance entre City Slang et Constellation décide d’accueillir les nouvelles productions d’un groupe dont la géométrie, recentrée autour de ses trois membres fondateurs, ne cesse de varier.

The Something Rain (à découvrir par là) sonne à première écoute un peu plus électrique et rapide que ses prédécesseurs, et apparaît comme une étape supplémentaire dans la mue d’un groupe qui ne cesse d’habiller différemment sa mélancolie douce-amère. Les débuts furent très orchestraux, ici les armes sont plus variées : on y entend ici une boite à rythme vintage, du spoken word ou encore une touche d’un funk délicat et discret.

Une chose demeure : Stuart et ses petits amis font toujours dans la dentelle majestueuse. Et, on l’espère, dans les prestations scéniques bouleversantes.

 

Photo : Christophe Agou
 

Tags: