Trailer ARTE Concert

Trailer ARTE Concert

Mercredi 22 janvier à 00h00

Swan Lake de Dada Masilo

Le Lac des cygnes, encore ? Oui, encore ! Pièce majeure du répertoire classique, le ballet composé par Tchaïkovski sur un livret de Begichev, et mis en mouvements par Reisinger à la fin du XIXe siècle (avant d'être repris par Noureev cent ans plus tard), a fait rêver toutes les jeunes danseuses ayant des Etoiles dans les yeux, et fantasmer tous les chorégraphes brûlant d'inscrire leur nom dans l'histoire de la danse.

 

Monument aussi subtil dans son écriture que chargé symboliquement d'une auréole d'œuvre sacrée, le Lac des cygnes se distingue par la grâce fragile de ses solos, son fameux pas-de-quatre entêtant, ou encore la célèbre « mort du cygne » finale. Cette histoire d'amour contrarié entre un prince et un volatile allie la puissance du mythe romantique et l'aura bleu-noir du sacrifice au désir. Un pitch rêvé pour la chorégraphe sud-africaine Dada Masilo, qui depuis son plus jeune âge souhaite s'approprier le Lac.

 

S'inspirant du thème de la métamorphose au cœur même du récit originel, elle mêle dans son Swan Lake danse classique et danse africaine, fait porter des tutus aux hommes comme aux femmes, suggère l'homosexualité du prince Siegfried (comme le fit Matthew Bourne en 1995 dans sa version très masculine du ballet), écarte la pâleur des graciles cygnes pour faire danser des interprètes à la peau noire et aux muscles saillants, le crâne surmonté d'une crête blanche. Dans cette version proche de la transe où Dada Masilo met le feu au Lac, la musique reste celle de Tchaïkovski, avec ses accents russes folklo-lyriques – auxquelles viennent s'ajouter quelques notes de Saint-Saëns, Steve Reich et Arvo Pärt notamment. Avec ses douze danseurs, Dada Masilo souhaite resituer le mythe au cœur de notre époque : « Je n'essaie pas de raconter un conte de fées, dit-elle. Je veux que mon travail soit aussi réel que les problèmes de la société ».

 

Issue de la formation bruxelloise P.A.R.T.S., l'école très pluridisciplinaire d'Anne Teresa De Keersmaeker, la jeune Dada Masilo (vingt-six ans) a déjà une dizaine de pièces à son actif. 

 

Le Swan Lake de Dada Masilo est en représentation du 17 au 28 octobre au Musée du Quai Branly, toutes les informations se trouvent ici.