Trailer ARTE Concert / droits expirés
Trailer ARTE Concert / droits expirés Trailer ARTE Concert / droits expirés Trailer ARTE Concert / droits expirés

Sharon Jones and the Dap-Kings à l'Olympia

Célèbre diva du funk et de la soul, Sharon Jones a succombé à 60 ans d’un cancer du pancréas, après s’être battue contre la maladie pendant trois ans. Pour lui rendre hommage, nous diffusons son concert capté en 2014 à l’Olympia, qui met en lumière la rage de cette virtuose de la scène.

A ses débuts, cette enfant de Brooklyn, née en Géorgie, peine à percer dans la musique. Elle monte plusieurs groupes dans les 70’s et cumule les jobs alimentaires : chanteuse à des mariages, agent de sécurité et même matonne à Rikers Island. Pendant longtemps rejetée du monde du show business, on lui fait comprendre qu’elle ne possède par les atouts physiques nécessaires, se faisant même taxer par un producteur de « trop grosse, trop noire, trop petite et trop vieille ». Un parcours épineux, qui jaillit à travers sa musique, tantôt exaltée et joyeuse, tantôt triste et violente.

A la quarantaine, elle est repérée par Gabriel Roth et Philip Lehman, époustouflés par sa puissance vocale lors d’une session de choriste pour Lee Fields. Elle signe alors pour le label Daptone et collabore avec les Dap-Kings, donnant un second souffle à leur carrière. S’en suivent six albums, parmi lesquels on se souvient du funky Dap-Dippin' With Sharon Jones & The Dap-Kings (2002), de l’émouvant 100 days, 100 nights (2007) et du poignant I Learned The Hard Way (2010). Mais ce sont surtout ses performances scéniques, toujours saisissantes, qui ont marquées les esprits. A l’Olympia, elle dévoile, en compagnie de ses acolytes de toujours les Dap-Kings, les titres de Give the people what they want, avec toute l’ardeur la caractérise.  

Photo © Carl Lender

  • Producteur/-trice : Supermouche Productions
  • Réalisation : Sylvain Pierrel
  • Son : Benoit Gilg