Trailer ARTE Concert / droits expirés
Trailer ARTE Concert / droits expirés Trailer ARTE Concert / droits expirés Trailer ARTE Concert / droits expirés

To Russia With Love

Il y a sept ans, le 7 octobre 2006, la célèbre journaliste russe Anna Politkovskaïa était abattue dans la cage d’escalier de son domicile à Moscou. Une balle dans la poitrine, une balle dans la tête. L’assassinat s’est déroulé le jour de l’anniversaire du président Vladimir Poutine. Immédiatement, la classe politique occidentale et les organisations de défense des droits de l’Homme ont réclamé que toute la lumière soit faite sur ce crime. Sept ans après, les instigateurs de ce meurtre courent toujours.


Avec le concert « To Russia with Love », artistes et musiciens de renom rendent hommage à Anna Politkovskaïa, la journaliste russo-américaine, essayiste et défenseuse des droits de l’Homme dont l’assassinat a fait une icône et une martyre du mouvement démocratique russe. Gidon Kremer, Martha Argerich et tous les artistes participants s’inscrivent ainsi dans la tradition de musiciens comme Mstislav Rostropovitch, Yehudi Menuhin ou Leonard Bernstein, qui de leur vivant ont mis leur art et leur action au service de la liberté, dénonçant l’arbitraire et les abus de pouvoir.
Au programme de ce concert donné à la Philharmonie de Berlin figurent principalement des œuvres de compositeurs russes. Le quatrième mouvement du Concerto pour piano, trompette et cordes de Dimitri Chostakovitch et la Septième sonate pour piano de Serge Prokofiev côtoient ainsi des œuvres contemporaines de Leonid Desyatnikov ainsi qu’une création de Giya Kancheli.


La partie musicale est complétée par des lectures. Des acteurs et écrivains de renom comme Martina Gedeck, Sebastian Koch et Herta Müller liront leurs propres textes ainsi que des écrits de la journaliste assassinée.
Le film du concert vient s’enrichir de témoignages des artistes qui s’expriment sur leur engagement. Des documents d’archive illustrent la triste situation des droits de l’Homme en Russie, rappelant la mémoire des persécutés et des victimes, des manifestants pacifiques de la place Bolotnaïa qui devront faire face à un procès politique au juriste opposant mort en prison Sergueï Magnitski, sans oublier le prisonnier politique qui purge la plus longue peine de l’histoire russe récente, Mikhaïl Khodorkovski.


Gidon Kremer lance un appel : « Dédions ce concert à tous ceux qui ont payé de leur vie ce combat pour la liberté, à ceux qui poursuivent la lutte et s’engagent pour que ceux qui sont encore en prison et ne peuvent pas être parmi nous ce soir soient libérés. »

 


Au programme :

 

Mieczyslaw Weinberg
Sinfonietta n° 2 op. 74
3e mouvement : Adagio



Jean-Sébastien Bach

Suite pour violoncelle seul no 2 en ré mineur BWV 1008
2e mouvement : Allemande



Sofia Goubaïdoulina
Sieben Worte
3e mouvement : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis. »


Arvo Pärt
Berceuse estonienne

Giya Kancheli
The angels of sorrow


Serge Prokofiev
Sonate pour piano n° 7 en si bémol majeur opus 83
3e mouvement : Precipitato



Piotr Tchaïkovski
Air de Lenski tiré de l’opéra Eugène Onéguine (arr. Guy Braunstein)


Dimitri Chostakovitch

Concerto pour piano, trompette et orchestre à cordes en do mineur n° 1 op. 35
4e mouvement : Allegro con brio

 


Leonid Desyatnikov
Musique du film Target
Vivaldi’s January
At the Races
Foxtrot


 

 

Photos ©
Emmanuel Pahud © EMI
Gidon Kremer © Kasskara
Khatia Buniatishvili © Sheila Rock
Martha Argerich © Klaus Rudolph
Nicolas Altstaedt © Marco Borggreve