Trailer ARTE Concert

Trailer ARTE Concert

Mercredi 22 janvier à 00h00

Le Frankfurt Radio Symphony Orchestra

Rudolf Buchbinder interprète le concerto pour piano n° 1 de Brahms en direct de Francfort

Johannes Brahms et Anton Bruckner, compositeurs contemporains qui ont passé la majeure partie de leur carrière à Vienne, ne s’appréciaient guère. L’Autrichien Bruckner affirmait ne rien aimer de l’Allemand Brahms, à une exception près : le thème principal de son premier concerto pour piano, impérieux et effréné comme seule la jeunesse peut l’inventer. L’œuvre ancrée dans le romantisme tardif s’avère très exigeante pour les solistes. Après avoir débuté avec fougue, elle s’étend sur quelque 50 minutes. Ce concerto de Brahms est comme un colosse aux pieds d’argile : imposant en apparence, il est tout en sensibilité en réalité.


Brahms portait Bruckner encore moins dans son cœur. Il affirmait que les symphonies gigantesques de ce dernier n’étaient rien d’autre qu’une « vaste supercherie et qu’elles seraient oubliées après un ou deux ans ». Pourtant, ces symphonies sont jouées aujourd’hui encore, notamment par l’orchestre symphonique du Hessischer Rundfunk qui se livre très volontiers et avec brio à cet exercice. Ce soir, nous entendrons la première de ces grandes formes symphoniques que dénigrait Brahms : elle se distingue par un départ en fanfare et un final allegro con fuoco, véritable apothéose. Ah, mon cher Brahms, que c’est mesquin ! Vilipender les symphonies de son rival en les qualifiant d’« Hydres » pour, en fin de compte, composer soi-même un aussi long concerto pour piano !

Internationalement reconnu, le pianiste Rudolf Buchbinder est régulièrement invité par les orchestres de renom et les grands festivals du monde entier. Son vaste répertoire comporte également de nombreuses compositions du 20e siècle.

 


Au programme :
 

Johannes Brahms
Concerto pour piano n° 1 en ré mineur, op. 15
 

Anton Bruckner
Symphonie n° 1 en ut mineur (A 77)

 

  

Droits photo : hr / Marco Borggreve