Trailer ARTE Concert

Trailer ARTE Concert

Mercredi 22 janvier à 00h00

Danse !

Roméo et Juliette au Théâtre Mariinsky de St Petersbourg

De toute les versions courantes du ballet de Prokofiev, la chorégraphie de Leonid Lavrovski est probablement la plus classique. La plus académique diront ses détracteurs, mais après tout, en quoi est-ce que ce serait un défaut ? C’est précisément dans ce genre d’exercice que le Ballet du Mariinsky est le plus performant. Le théâtre de St Petersbourg est même le lieu par excellence où l’on s’attend à voir la version son ancien directeur (Lavrovski a dirigé le Théâtre Mariinsky de 139 à 1944). C’est en tout cas la première chorégraphie qui a servi à illustrer la partition. Et lui permis d’emporter de façon l’adhésion du public, en dépit de tous les refus qu’avait subi la commande. En premier lieu celui du Mariinsky de St Petersbourg lui-même, ou plutôt du Kirov de Leningrad comme le théâtre se nommait durant le régime soviétique. Refusé également au Thépatre du Bolchoï de Moscou, c’est finalement à Brno, en République Tchèque que le ballet a été monté. Avant de connaître sa première russe au Kirov (au Mariinsky, donc) en 1940.