Trailer ARTE Concert

Trailer ARTE Concert

Mercredi 22 janvier à 00h00

Orchestre de Paris

L'Orchestre de Paris et Vadim Repin jouent Chostakovitch

Au menu de ce direct, trois œuvres techniques et charismatiques sous la baguette de Paavo Järvi : le Concerto pour violon n°1 de Chostakovitch à la place du Concerto n°3 de Saint-Saëns prévu initialement accompagné en ouverture de L'Apprenti sorcier (Scherzo symphonique) de Paul Dukas et, en final, la Symphonie n° 2 en mi mineur, op.27 de Sergueï Rachmaninov.

 

Le visage adolescent, les cheveux en arrière, un blouson de cuir usé, ce jeune rocker russe qui posait violon dans les mains sur la couverture de son premier enregistrement occidental, c’était Vadim Repin, en 1995, signant une magnifique version du Premier Concerto de Chostakovitch. L’œuvre n’a pas quitté son répertoire, elle convient parfaitement à cet interprète remarquable qui sait passer du glacé au démoniaque, de la noblesse au déferlement de virtuosité. Chostakovitch l’a écrite en 1948, au temps des pires attaques des censeurs du régime bolchévique. Il attendit 1955 pour la faire jouer. Elle était dédiée à Igor Oïstrakh.

 

La Deuxième Symphonie est, elle, le grand chef d’œuvre de Rachmaninov. Il la compose en 1908, après avoir quitté Moscou où la direction d’orchestre l’absorbait. C’est la plus ample de ses trois symphonies, partition proliférante, cyclique - laissant réapparaître au fil des quatre mouvements les mêmes éléments thématiques -, automnale, grandiose et mélodramatique à la fois.

A voir également