L'opéra, quelle histoire ?!

L’opéra, quelle histoire !

La flûte enchantée

Comment transformer, aux yeux des enfants, l’opéra en expérience palpitante, la science et la recherche en aventures et les informations en histoires passionnantes ?


ARTE Junior a décidé de s’atteler à la tâche. 


Présentation de la série « L’opéra, quelle histoire ?! ».

Les enfants aiment les épopées. Et la musique. Mais ils ne sont pas vraiment friands des sons aigus, perçants, ni des envolées cristallines : pour eux, le chant lyrique s’apparente plus à du vacarme qu’à de la musique. Alors, comment réussir à éveiller leur intérêt pour les chefs d’œuvre de l’opéra ? ARTE s’est livré à l’exercice, et présente en février la série « L‘opéra, quelle histoire ?! » dans le cadre de son programme pour enfants tous les dimanches. Au menu, Carmen de Bizet, Le barbier de Séville de Rossini et Aïda de Verdi contés sous forme de séries animées.

Carmen, version dessin animé pour enfants. Comment intéresser les plus jeunes à l’opéra ? « Avec une bonne histoire, on parvient à captiver n’importe quel enfant. » explique Nadine Zwick, rédactrice d’ARTE Junior. « Les opéras durent des heures, le texte est incompréhensible, la gestuelle est trop dans l’emphase. Mais l’histoire est passionnante, et c’est ce que nous voulons transmettre – avec un vocabulaire adapté aux enfants. »

Chaque série de « L’opéra, quelle histoire ?! » est composée de trois à quatre épisodes de 15 minutes environ. Une voix off raconte l’histoire, avec, en fond, des mélodies célèbres de l’opéra conté. Chaque œuvre donne ainsi lieu à une animation avec une ambiance particulière : Le barbier de Séville est un dessin animé classique, tandis que l’intrigue égyptienne d’Aïda nous fait suivre des personnages en ombres chinoises. Les héros de Carmen quant à eux, dessinés et découpés dans du papier, dansent et s’expriment comme dans un livre d’images. La star du dessin animé, c’est Carmen, la jeune gitane aux yeux en amande et au caractère bien trempé. Elle envoûte tous les hommes, et le soldat Don José ne fait pas exception. Il s’enfuit avec elle pour mener une vie de voleur… jusqu’au jour où un torero dérobe le cœur de Carmen. « Pour les enfants, ces petites séries peuvent devenir un portail vers le monde lyrique » affirme Nadine Zwick. « Et, qui sait ? Elles leur donneront peut-être envie d’assister un jour à un vrai opéra. » 

 

Retrouvez cette série animée en 13 parties de Lee Yong-Jee dans notre collection sur ARTE Concert et chaque dimanche matin à 8h30 sur ARTE.

 

Pour consulter l'Aboshop, cliquer ici