Villette Sonique

Les 5 solos du concert de Kamasi Washington

Kamasi Washington

Les journaux vous ont prévenu : « la semaine sociale va être chargée ». Quoi de mieux alors pour finir cette Villette Sonique 2016 qu’un grand orchestre jazz surpuissant mené par Kamasi Washington ? Et oui : son album enregistré entre amis, The Epic, garantissait la promesse d’un programme collectif et de bacchanales jazzy. Et à vrai dire, c’est plus ou moins ce qu’il s’est passé, le tout entrecoupé de vannes un peu bourrines mais délicieuses de Kamasi qui présentait chaque musicien comme « le meilleur du monde de sa catégorie ».

Pour le prendre au mot, Arte Concert vous a sélectionné le meilleur des meilleurs et vous propose de découvrir quatre moments de solo du concert qui a clôturé la Villette Sonique et que nous vous invitons par ailleurs vraiment – mais vraiment – à regarder en entier. Avec, à la toute fin, son cadeau bonus.

Méga Moog.

S’il y existait un jeu vidéo où il faudrait gagner des points de cool en enchainant des figures de musiciens (et pas seulement taper sur des boutons) comme faire voler ses cheveux, faire tournoyer sa baguette autour du majeur ou enfiler un moog en bandoulière, il est possible que ce « Professor Boogie » comme l’appelle Kamasi soit un boss de niveau respectable, et que ses attaques vous donnent une bonne leçon. Solo de moog, en entrée. [9’15]

Kamasi
Kamasi

Bim boum.

Les batteurs, oui c’était un concert de jazz à deux batteries, les batteurs avaient deux coupes de cheveux très différentes. Mais ils n’avaient qu’un seul peak time à se partager en un double solo [59’42] de batterie. Donc double grosse caisse. Double jetée de baguettes. Doubles gros bras. Double impact. Double JCVD. Double waouh.

Kamasi Washington
Kamasi Washington

On the hair.

« Quand la lune est dans la septième maison  / Et Jupiter alignée avec Mars », c’est rare, et c’est ici [32’39], quand la « meilleure chanteuse de la planète » (dixit KW) soliloque avec tout ses poumons.

Kamasi Washington
Kamasi Washington

Soul basse

Kamasi a dit : « Quand on a enregistré The Epic, on a aussi enregistré 8 autres albums pour tout le monde, voulez-vous en entendre ? Alors voici du nouveau [47’18], écrit par mon ami Miles Mosley qui tient la basse juste-là derrière.» Le morceau qui a suivi s’intitule Abraham, il est précédé d’un solo du contrebassiste Miles Mosley au slap reptilien et aux sons aquatiques. Presque une preuve que l’Atlantide existe ou a existé, hein Abraham ?

Kamasi Washington
Kamasi Washington

Cadeau bonus.

Il l’a déjà dit : Kamasi Washington vient d’enregistrer son nouvel album. Vous en voulez un morceau ? [1’33’35[

Kamasi Washington @ Villette Sonique 2016
Kamasi Washington @ Villette Sonique 2016 Kamasi Washington est l'un des plus fiers représentants de la nouvelle génération jazz. Kamasi Washington @ Villette Sonique 2016