Trailer ARTE Concert

Trailer ARTE Concert

Mercredi 9 juillet à 15h30

Les Sept paroles du Christ de Pergolèse au Festival de Beaune

Pour les 30 ans du festival, René Jacobs a souhaité créer l’événement en recréant en première mondiale l’oratorio Septum verba a Christo in cruce (“Les sept dernières paroles du Christ sur la croix”) attribué avec beaucoup de réserve dès 1760 à Pergolèse et que les dernières recherches musicologiqures sur la partition à la fois de Munich et Zurich viennent de lever. Cet important oratorio, de plus d’une heure, composé pour soprano, ténor, alto et basse comporte un effectif instrumental très riche avec cordes, cors, trompettes, harpe et timbales. Le texte de ces 7 dernières paroles du Christ ("Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?", "Père, pardonne-leur : ils ne savent ce qu'ils font", "En vérité, je te le dis, aujourd'hui tu seras avec moi dans le Paradis", "Femme, voici ton fils, puis il dit au disciple : " Voici ta mère", "J'ai soif", "Père, en tes mains je remets mon esprit", "C'est achevé") permettent à Pergolèse de décrire les souffrances du Christ d’une manière extrêmement dramatique et virtuose à la façon d’un opéra. En complément de programme son célèbre Stabat Mater (composé par Pergolèse deux mois avant sa mort) peignant la douleur de la Vierge Marie, mère du Christ, s’imposait tout naturellement. Le succès extraordinaire de ce chef d’oeuvre “d’invention, de bon goût et d’harmonie” est confirmée par les innombrables imitations ou adaptations dont celle de Bach dans le motet Tilge, Höchster, meine Sünden.

 

Giovanni Battista Pergolesi :

 

Les sept paroles du Christ (Oratorio d’après les Évangiles de Jean, Luc et Matthieu)

Stabat Mater (Oratorio composé en 1736)