Berlioz Requiem aus dem Kölner Dom
Le Requiem de Berlioz depuis la cathédrale de Cologne Concert donné en la cathédrale de Cologne sous la direction musicale de Jukka-Pekka Sarastre. Le Requiem de Berlioz depuis la cathédrale de Cologne

Le Requiem de Hector Berlioz depuis la cathédrale de Cologne

Berlioz aurait déclaré que s’il était condamné à devoir brûler toutes ses œuvres à l’exception d’une seule partition, ce serait le Requiem pour lequel il demanderait grâce.
Cette commande faite par le gouvernement français aurait dû être créée en 1837 pour marquer l’anniversaire de la révolution de juillet. Or, elle fut donnée seulement quelques mois plus tard, le 5 décembre 1837, lors des obsèques aux Invalides du général Charles-Marie Denys de Damrémont tombé sur le champ de bataille.
L’effet de cette composition sur l’assemblée qui assistait à la création fut aussi extraordinaire que la musique proprement dite. Le prêtre qui célébrait la messe aux Invalides s’effondra en larmes sur l’autel et une des choristes fut frappée d’une commotion lorsque les cinq orchestres et les huit paires de timbales convoquèrent le Jugement dernier dans le Tuba mirum.

Avec 120 chanteurs et un ténor solo, 108 cordes, de nombreux bois et cuivres, 16 timbales et des percussions supplémentaires, cette œuvre est portée par un imposant ensemble vocal et orchestral.

 

Photo @ Silwen Randebrock

 

Avec :
  • Andrew Staples - Ténor
  • Direction musicale : Jukka-Pekka Sarastre
  • Choeur : Tschechischer Philharmonischer Chor Brno, WDR Rundfunkchor Köln
  • Orchestre : WDR Sinfonieorchester Köln