Egyptian Project au festival Les Suds à Arles 2016
Egyptian Project au festival Les Suds à Arles 2016 Egyptian Project fait office de Frichti musical, en usant de l’ancien pour faire du neuf. Egyptian Project au festival Les Suds à Arles 2016
Les Suds à Arles

Egyptian Project aux Suds à Arles

Dimanche soir, le frigo est quasiment vide, les commerces du quartier sont fermés, et le compte en banque ne permet pas de se fournir à l’épicerie du coin de la rue. Sonne alors l’heure de l’improvisation aux fourneaux, et des associations culinaires qui n’auraient jamais eu de raison d’exister dans un monde d’abondance : il est l’heure du Frichti.

Dans un écosystème musical en mal de renouveau depuis l’arrivée des ordinateurs, Egyptian Project fait office de Frichti musical, en usant de l’ancien pour faire du neuf. Savant mélange de musique soufi et de beats et arrangements trip-hop, le son du groupe Franco-Egyptien s’inscrit dans un mouvement de globalisation des musiques orientales que portent Acid Arab et autres Bachar Mar-Khalifé. Un mélange de culture que l’on retrouve sur leur unique album à ce jour Ya Amar.

Et alors que la qualité des frichtis musicaux est parfois discutable, Egyptian Project a, de toute évidence su créer une recette propre qui n’a rien d’un mélange par dépit. Un mélange que l’on retrouve sur la scène des Suds à Arles.

Photo © DR